dimanche 21 avril 2013

Interview partie 2 : Moi, princesse Margot, Caroline Pistinier (auteure, illustratrice)


      Moi, princesse Margot Caroline Pistinier (auteure, illustratrice)



Moi, Princesse Margot traite un sujet sensible : les problèmes d’élocution. Pourquoi ce sujet vous tenait-il à cœur ? 

Je suis la marraine d’une petite fille qui a eu des problèmes d’élocution et me sens attirée par les sujets sensibles, comme le handicap. Je désire dédramatiser ces problèmes fréquemment rencontrés par les enfants.

Les illustrations très originales mêlent photos et dessins avec des clins d’œil anachroniques. Comment les travaillez-vous ? Quel logiciel utilisez-vous ? Ecrivez-vous l’histoire puis vous illustrez ?

Je commence toujours par crayonner, et utiliser l’aquarelle. Je scanne les images, les superpose, je scanne également des matières cherchées sur le Net et fais mon mélange.

Les détails anachroniques et le côté volontairement désuet de la princesse sont-ils faits pour en faire une petite fille intemporelle ?

Oui mais ce sont aussi des clins d’œil humoristiques,  qui participent également à la dédramatisation. Il s’agit de montrer que nous ne sommes pas dupes ! 

Que penseriez-vous d’une version adaptée aux enfants en difficulté de lecture, par exemple une version numérique où le texte est lu et surligné en couleur au fur et à mesure afin d’aider à suivre ou des phrases plus espacées afin de faciliter la lecture ?

Pourquoi pas, je pense qu’aujourd’hui il est indispensable de jouer avec les nouvelles technologies.

Avez-vous d’autres projets en cours ?

J’aimerais republier Clara et Bérénice qui traite de la trisomie 21.