dimanche 21 avril 2013

Interview partie 3 : La symphonie des couleurs Agnès Domergue (auteure)





 La symphonie des couleurs Agnès Domergue (auteure)
 

La symphonie des couleurs est un album résolument mélomane. Êtes-vous musicienne ? Ou peut-être peintre ?  

Je suis effectivement musicienne, je suis altiste. Je suis professeur d’alto dans un conservatoire, membre d’un quatuor, je dirige un orchestre.

L’album pousse à l’imagination et montre le rapport sons et couleurs. C’est une nouvelle façon d’envisager les choses. Pensez-vous que cette association sons et couleurs puisse aider à la lecture ?

Je me suis inspirée de Kandinsky et Messiaen, des synesthètes. Ceux qui perçoivent un phénomène par plusieurs sens, entendent un son quand ils voient une couleur. Bien sûr, cela peut aider à la lecture. Je pense que lorsqu’on ouvre un livre, tous les sens sont liés, en éveil, on sent l’odeur du papier, on entend le bruit des pages, on touche le livre. Le fond et la forme sont liés. La littérature jeunesse est destinée aux enfants comme aux adultes, elle n’a pas d’âge limite. Cet album permet de faire des expériences, lorsque j’entends un son, est-ce-que je l’associe à une couleur ?

Pouvez-vous nous expliquer votre parcours ? Comment êtes-vous venue à l’édition jeunesse ?

J’ai fait des études de musique haut niveau, au CNSM de Paris. J’ai ma classe, mon quatuor, mais je ressentais le besoin d’une nouvelle flamme. J’aimais déjà les livres jeunesse pour mon plaisir. Je me suis mise à dessiner et me suis inscrite sur un forum d’illustrateurs jeunesse. J’ai commencé par l’illustration puis ai eu envie d’écrire pour des univers graphiques de mon choix.

Cet album sensibilise à l’art et à la musique classique, de façon ludique. Pensez-vous qu’il est important de proposer aux enfants une approche ludique de la culture ? A partir de quel âge ?

Oui bien sûr et le plus tôt possible ! Les adultes ont le défaut d’intellectualiser les choses alors que les enfants, plus spontanés et ouverts, sont neutres face à l’art. 

D’autres projets sur la musique ? Que penseriez-vous d’un album CD ?

J’aimerais beaucoup faire un album CD. Bien sûr c’est un projet à réfléchir en amont, à mûrir.
Je garde dans un coin de ma tête le projet d’une méthode pour alto que j’illustrerais.